La poésie de Line Papin

Nous avons choisi des phrases extraites des Os des filles qui nous paraissaient particulièrement poétiques et nous avons essayé d’analyser d’où venait cette poésie de la prose. Les phrases peuvent s’apprécier en dehors de leur contexte…

Le choix de Inass :

« Rester parce que l’on est. »

« Il fallait ouvrir ses paupières avec ses bras, rassembler son courage et sauter dans le tas. »

« Les matins devenaient bisques, miels, blés, blonds. »

Line Papin

J’ai choisi ces phrases car tout d’abord elles ont une certaine sonorité poétique, comme on peut le remarquer dans la deuxième surtout, qui contient des rimes ( bras, tas) mais aussi dans la troisième (bisques, blés, blonds). De plus, j’ai trouvé une certaine complémentarité entre ces trois phrases : la première phrase dégage la mélancolie et le désespoir ; la narratrice exprime le fait que de rester en vie pour elle n’était guère  un choix mais une obligation. La deuxième phrase libère le courage et l’espoir, la narratrice a su donc surmonter les  obstacles qu’elle a  rencontrés dans les années qui suivent et retrouver la joie de vivre petit à petit. Enfin dans la troisième phrase, elle exprime son bonheur et le fait de pouvoir enfin retrouver son bien-être et mené une vie joyeuse et paisible.

 Donc les trois phrases ensemble évoquent en quelque sorte  ce que la narratrice a vécu pour enfin atteindre son bonheur et son bien être.

Le choix de Salma :

Extrait n°1 : “Les sentiments de la chair, dégoulinants, sont passés. L’émotion terrestre est partie. Ne restent plus que les sentiments des os essentiels. Nous finissons tous ainsi, après tout, et c’est doux .C’est doux parce que c’est commun. Il y aura eu bien des injustices , bien des secousses, bien des dangers ; il y aura eu des joies ,bien des rires, des peurs , des amours, des haines, des ressentiments, des passions , il y aura eu des accidents, des voyages, des crises, des maladies……” 

 On peut dire que cet extrait du roman de la romancière Line Papin est un extrait poétique en se fondant sur plusieurs arguments. D’abord, on peut détecter la présence d’une certaine expression de soi faite par Papin, elle décrit librement ce qu’elle ressent , cette manière d’écrire est généralement présente dans les poèmes. On sait que la poésie accorde une telle place au langage qu’elle peut se passer de narration,d’idée et de message à transmettre .C’est la beauté et le pouvoir de suggestion des mots qui importent plus que leur sens premier. Ensuite, on trouve des figures de style généralement présentes dans les élégies. Effet , on remarque la présence de l’anaphore : “ il y aura eu des joies…..il y aura eu des accidents”

Extrait n°2 : “ On ne naît ni par hasard ni nulle part .On naît neuf, entouré d’anciens os. Dans le cœur et dans le ventre, il y a les lois de la guerre, de la grand-mère, des os de vétérane, il y a les os laissés par les bombes, les os d’une vitesse, de trois filles, les os des non qu’elle leur a dits, il y a les os de Hanoi , les os du premier fils,les os de ses pensées.Il y a ces os qu’on n’avait pas désirés et qui vont, quoi qu’il en soit, se former.Il y a ces os qu’on ne connaît pas, qu’on porte sans savoir, qui vont tout déchirer”.

Justification: On retrouve ici les répétitions de termes et les effets de rythme. Lorsque les phrases sont brèves,elles sont parfois martelées comme des vers,citons par exemple : “On naît neuf,entouré d’ancien os”. Le poème en prose (le cas de cet extrait)  est construit de manière aussi rigoureuse que le serait un poème rimé et versifié.

Le choix de Majdouline :

« Elle gisait inconsciente dans son lit à attendre qu’on lui serve un peu d’ amour en perfusion. »

Cette phrase me paraît poétique parce que tout d’ abord Line Papin se plaint. Elle pousse un cri de souffrance. Ce passage se montre poétique à mes yeux car j’y vois une sorte de création, de douceur, de rêverie tout en évoquant la réalité de ses sentiments, de son manque d’amour  .

On y trouve comme dans un texte poétique des figures de styles telles que l’ hyperbole et la métaphore (amour en perfusion signifie le sang pour vivre )  ou encore des procédés par exemple le fait de parler d’ elle même à la troisième personne afin de peut être s’éloigner de cet événement malheureux, ce qui est très utilisé en poésie  .

L’ auteur suscite de l’espoir exprime  ses propres sentiments tout en nous laissant ressentir sa souffrance , sa solitude , son manque d’ affection, ce qui sont des thèmes classiques de la poésie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *